2021/Vol.4-N°8: Mobilité, transport et santé en Afrique
2
ETAT BUCCO-DENTAIRE LORS DE LA PREMIERE CONSULTATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE : ENQUETE AUPRES DE LA POPULATION RURALE DE GOUENZOU (NORD-OUEST DE LA COTE D’IVOIRE)
ORAL STATUT DURING THE FIRST ODONTO-STOMATOLOGY CONSULTATION : SURVEY OF THE RURAL POPULATION OF GOUENZOU (NORTH-WEST OF COTE D’IVOIRE)

AMANTCHI Daniel
Maitre-assistant
Département de chirurgie- pathologie et thérapeutique - anesthésiologie-réanimation radiologie
Université Félix Houphouët Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire)
amantchidan@gmail.com

KOUYATE Vazoumana
Attaché de recherche
Département de chirurgie- pathologie et thérapeutique - anesthésiologie-réanimation radiologie
Université Félix Houphouët Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire)
kovazou@yahoo.fr

KOUAME Patrice Attogbain
Maitre de Conférences Agrégé en chirurgie buccale
Département de chirurgie- pathologie et thérapeutique - anesthésiologie-réanimation radiologie
Université Félix Houphouët Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire)
attogbain@yahoo.fr

ATSE Koboh Sylvie
Doctorante
Unité de Formation et de Recherche d’Odonto-Stomatologie (UFR-OS)
Université Félix Houphouët Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire)
Sylvie.atse@gmail.com

TRAORE Zié Adama
Doctorant
Unité de Formation et de Recherche d’Odonto-Stomatologie (UFR-OS)
Université Félix Houphouët Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire)
traoreziea@gmail.com


Résumés



Entrée d'Index


Mots clés: Gouenzou | consultation | état bucco-dentaire | population rurale | arcades dentaires |

Keys words: Gouenzou | consultation | oral status | rural population | dental jaws |


Texte intégral




Introduction

La prévalence élevée de la carie dentaire a fait de cette pathologie un problème de santé publique. Selon l’organisation mondiale de la santé (O.M.S, 2003, p. 9.), plus de cinq milliards de personnes dans le monde vivent avec au moins une carie (O.M.S, 2003, p.13.). Cette pathologie non prise en charge peut conduire à des complications, avec parfois la perte de l’organe dentaire constituant ainsi un état d’infirmité.
Plusieurs travaux scientifiques ont montré le rôle important d’une alimentation riche en hydrates de carbone dans le développement de la carie dentaire (E. Bernabé et al., 2015, p. 167 ; S. Clergeau et al., 1999, p. 212. ; A. I. Ismail et al., 1999, p. 171). Ces travaux réalisés en milieu urbain, soutiennent que les premières et deuxièmes molaires constituent les dents les plus cariées et les plus extraites aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Ces molaires sont ainsi les dents les plus absentes de la cavité buccale (K.F. Amani, 1997 ; J. Koko et al., 2009, p.1065 ; R. Runnel et al., 2013, p. 410). Cette réalité clinique est-elle vérifiée dans nos populations rurales qui n’ont jamais consulté de chirurgiens- dentistes ? le choix de la population rurale du village de Gouenzou repose sur le fait qu’on note dans cette localité, une absence totale des infrastructures et des professionnels de la santé bucco-dentaire. Cette population n’a donc pas accès aux soins bucco-dentaires et les seules informations sont celles diffusées par les médiats (radio et télévision). Aussi, une recherche bibliographique infructueuse en rapport avec de possibles travaux réalisés sur cette thématique motive la présente étude dont l’objectif général est de faire le bilan dentaire de cette population. De façon spécifique, il s’agira d’une part, de caractériser la population consultée, d’identifier les dents plus cariées, les plus mobiles et les plus absentes d’une population n’ayant jamais consulté un chirurgien-dentiste et d’autre part de déterminer l’arcade dentaire la plus exposée à ces pathologies.  

1. Matériels et méthodes

1.1. Type et cadre du sujet

Il s’agit d’une étude transversale à visée descriptive menée au sein de la population du village de GOUENZOU situé dans la région du Folon au Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire à 934 kilomètres d’Abidjan (Carte n°1).
              Carte n°1 : Localisation de Gouenzou dans la région du Folon en Côte d’IvoireCARTE1
Source : Institut National de Statistique (INS-SODE), juin 2015

1.2. Population d’étude

La population d’étude a été constituée lors de la première campagne de sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire et de dépistage de pathologies bucco-dentaires en 2019 dans la région de Folon en Côte d’Ivoire.
Ont été inclus dans cette étude, les sujets sans distinction de sexe, qui consultaient pour la première fois le chirurgien-dentiste. Les sujets ont par ailleurs donné leur consentement éclairé à participer à l’étude.
Quant aux critères d’exclusion, il s’agissait de la notification lors d’examen endobuccal de la présence de traitements dentaires spécifiques aux chirurgiens-dentistes (matériaux de soins conservateurs, appareils de réhabilitation prothétiques…). La base de données comportait initialement 102 sujets. 28 sujets n’ont pas été retenus dans l’étude.

 1.3. Recueil des données

Le matériel d’examen clinique était constitué d’un plateau d’examen clinique comprenant une paire de gant, un miroir, une sonde et une précelle.
Les données de cet examen ont été recueillies à l’aide d’une fiche anonyme et standardisée.

1.4. Déroulement de l’étude

L’étude s’est déroulée en deux étapes. Un premier entretien avec les sujets a été mené afin d’envisager ou non leur inclusion dans l’étude. Lorsqu’ils satisfont aux critères d’inclusion, un second rendez-vous a été pris afin de réaliser l’examen de dépistage odonto-stomatologique. Cet examen a permis d’identifier les dents cariées, mobiles et absentes. Deux chirurgiens-dentistes ont été commis à cette tâche. Ils ont été calibrés sur les notions de dents cariées, dents mobiles et de dents absentes (perte naturelle).
Dans cette étude, nous avons considéré comme :
- dent cariée : toute dent porteuse d’une destruction coronaire avec présence d’une cavité lésionnelle ou perte coronaire totale (dent à l’état de racine) ;
- dent mobile : toute mobilité dentaire pathologique comparativement aux dents voisines saines ;
-  dent absente : toute dent inexistante sur l’arcade et dont la perte naturelle (non extraite et non expulsée à la suite de traumatisme) est confirmée par le sujet.

1.5. Analyse Statistique

Les données recueillies ont été traitées à l’ordinateur par le canal de logiciels informatiques (Excel, Stata) afin de mener une analyse statistique. 
La variable quantitative « âge » a été décrite en termes de moyenne. Les variables qualitatives « sexe, dents cariées, dents mobiles, dents à l’état de racines, dents absentes » ont été décrites en termes d’effectifs et de pourcentages. 

2. Résultats

2.1. Population adulte dominée par les femmes

Le tableau n°1 présente les caractéristiques socio-démographiques (Age, Sexe) de la population examinée (Tableau n°1).
Tableau n°1 : Caractéristiques socio-démographiques de la populationtableau1
Source : Enquête de terrain, 2019
L’analyse de tableau n°1 montre que sur 74 personnes d’âge moyen de 36,3 ans examinées, les femmes représentent plus de la moitié soit 58,11%.

2.2. Dents cariées, dents à l’état de racine et absentes véritables problèmes en milieu rural

Le tableau n°2 présente la répartition de la population en fonction des dents cariées, absentes, mobiles et à l’état de racine (Tableau n°2).
Tableau n°2 :  Répartition de la population en fonction des dents cariées, absentes, mobiles et à l’état de racinetableau2
Source : Enquête de terrain, 2019
Il ressort de l’analyse du tableau n°2 que 91,89% des sujets présentaient au moins une carie dentaire, 39,19% au moins une dent absente, 77,03% au moins une dent à l’état de racine et 10,81% au moins une dent mobile.
L’analyse détaillée de chaque paramètre permet de noter :
  • Au niveau des dents cariées 
Le tableau n°3 présente la répartition de la population en fonction des groupes de dents cariées (Tableau n°3).
Tableau n°3 : Répartition des sujets en fonction des groupes de dents cariéestableau3
Source : Enquête de terrain, 2019
Les molaires (M) à savoir, les premières molaires (M1) et les deuxièmes molaires (M2), aussi bien au maxillaire qu’à la mandibule, constituent les dents les plus cariées. Arcades pris séparément, le processus carieux atteint plus les premières et deuxièmes molaires mandibulaires (78,38%) que celles maxillaires (50%).
  • Au niveau des dents mobiles :
Le tableau N° 4 présente la répartition de la population en fonction des dents cariées, absentes, mobiles et à l’état de racine (Tableau n°4)
Tableau n°4 : Répartition des sujets en fonction des groupes de dents absentesTABLEAU4
Source : Enquête de terrain, 2019
 Il ressort de l’analyse du tableau n°4 que les dents les plus mobiles, qu’il s’agisse de l’arcade maxillaire ou de l’arcade mandibulaire, sont les incisives avec respectivement 09,46% et 13,51%. Elles sont secondées par les premières et deuxièmes molaires mandibulaires.
  • Au niveau des dents à l’état de racine :
Le tableau n°5 présente la répartition de la population en fonction des groupes de dents à l’état de racine (Tableau n°5).
Tableau n°5 : Répartition des sujets en fonction des groupes de dents à l’état de racinetableau5
Source : Enquête de terrain, 2019
On retient du tableau n°5 que la destruction coronaire totale a été observée dans 50% des cas au niveau des premières et deuxièmes molaires mandibulaire. 
  • Au niveau des dents mobiles 
Le tableau n°6 présente la répartition de la population en fonction des groupes de dents mobiles (Tableau n°6).
Tableau n°6 : Répartition des sujets en fonction des groupes de dents mobilestableau6
Source : Enquête de terrain, 2019
Il ressort de l’analyse du tableau n°6 que les mobilités dentaires ont été observées dans 13,51% des cas au niveau du groupe incisif mandibulaire.
  • Au niveau des dents absentes :
Le tableau n°7 présente la répartition de la population en fonction des groupes de dents absentes (Tableau n°7).
Tableau n°7 : Répartition des sujets en fonction des groupes de dents absentes tableau7
Source : Enquête de terrain, 2019
L’analyse du tableau n°7 met en relief que les incisives et les molaires mandibulaires étaient les dents les dents plus absentes avec respectivement 22,97% et 20,27%.

3. Discussion

Les résultats de l’étude ont montré que 91,89% des sujets ont au moins une dent cariée, 39,19%ont au moins une dent absente, 77,03% ont au moins une dent à l’état de racine et 10,81% ont au moins une dent mobile. Le taux élevé de sujets qui présentent des dents cariées et des dents à l’état de racine dans la population d’étude confirme le constat fait par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S, 2003, p. 9.) depuis 2003. Selon cette institution, la carie dentaire constitue le 4ème fléau mondial après les cancers, les maladies cardiovasculaires et le VIH/sida (O.M.S, 2003, p. 9 ; A.W. Aidara et al., 2014, p. 145.). La mauvaise hygiène bucco-dentaire, le manque d’infrastructures et de programme de santé bucco-dentaires ont aussi des raisons qui pourraient expliquer ce constat (D. Droz et al., 1999, p. 34 ; A.E. N’cho-Oka et al., 2014, p. 14 ; J.C. Guinan et al., 1999, p. 85). Au sein de notre population d’étude, les dents les plus cariées aussi bien au maxillaire qu’à la mandibule, sont les premières et deuxièmes molaires en raison de leur rôle moteur dans la mastication des aliments. On note toutefois, une prédominance mandibulaire avec un taux de 78, 38%, cela pourrait s’expliquer par la position de l’arcade dentaire mandibulaire. En effet, cette structure anatomique constitue le réceptacle alimentaire lors de la mastication et cela sous l’effet de la pesanteur. Des travaux antérieurs, réalisés par (J-M. Brodeur et al., (2006, p. 3) ont également fait ce constat Ces molaires (M1 et M2) mandibulaires les plus cariées au sein de cette population rurale sont également les plus retrouvées à l’état de racine. Les raisons pourraient être liées au manque de soins dentaires. Les incisives centrales et latérales de même que les premières et deuxièmes molaires mandibulaires sont les plus retrouvées mobiles dans notre échantillon. Ces mobilités pourraient être liées à des parodontopathies qui fragilisent les supports osseux péridentaires de ces dents (O. M. S, 2012, p. 17) ; K.J. Joshipura et al., 1994, p. 864). En ce qui concerne les incisives, qui sont des dents monoradiculées, une autre explication pourrait être la faible épaisseur de leurs supports osseux et les micro traumatismes induits par la biproalvéolie raciale du sujet négro africain. Par ailleurs, l’utilisation de « bâtonnée frotte dent » par les populations rurales contribue selon certains auteurs aux récessions gingivales beaucoup marquées sur les dents antérieures (J-C. Guinan et al., 1999, p. 54). ; K.J. Joshipura et al., 1994, p. 864. ; A.I. Tezel et al., 2001, p. 135). Ce constat est une spécificité de cette population rurale, objet de notre étude.

L’état bucco-dentaire de la population rurale de Gouenzou, consultant pour la première fois un dentiste nous a permis d’identifier les dents cariées, mobiles et absentes. Cette étude montre des prévalences élevées des dents cariées, mobiles et absentes notamment des molaires et incisives mandibulaires. Cette situation entraîne de nombreuses pertes dentaires non compensées en raison de l’absence de soins dentaires, à l’origine de problèmes esthétiques et fonctionnels majeures. Un renforcement des actions des autorités administratives et politiques est souhaité. Il permettra la mise en place d’infrastructures sanitaires dentaires et de personnels de santé qualifiés afin de répondre aux besoins de cette population rurale.

Références bibliographiques

AIDARA Adjaratou Wakha et BOURGEOIS Denis, 2014, « Prévalence de la carie dentaire : étude pilote nationale comparant l’indice de sévérité de la carie (CAO) vs ICDAS au Sénégal », Odonto-Stomatologie Tropicale. Vol 37, p. 145.
AMANI Kouadio Francis, 1997, Etat bucco-dentaire et besoins prothétiques chez les enfants d’âge scolaire de la ville d’Abidjan : Etude à partir d’un échantillon de 295 enfants scolarises de 3 à 5 ans. Thèse Chirurgie Dentaire, Abidjan p. 185.
BERNABE Eduardo., VEHKALAHTI Miira, SHEIHAM Aubrey, LUNDQVIST Andreas, et SUOMINEN Anna Liisa, 2015, « The Shape of the Dose-Response Relationship between Sugars and Caries in Adults », Journal of Dental Research Vol 95, Issue 2, p. 167 – 172.
BRODEUR Jean-Marc et GALARNEAU Chantal, 2006, « L’atteinte de carie est déjà très importante dès l’entrée en maternelle », JODQ – Supplément, p. 3-5.
CLERGEAU Sandrine, BLOCH Ayala. et BOY Mary, 1999, Carioprophylaxie, Analyse critique des spécialités de l’olafluor. Laboratoire GABA, p. 212.
DROZ Dominique et BLIQUE Michel, 1999, « Contrôle du risque alimentaire et prophylaxie dentaire individuelle en omnipratique. Information dentaire », n°20, p. 34.
GUINAN Jean Claude, BAKAYOKO-LY Ramata et SAMBA Mamadou, 1999, « Bilan carieux des scolarisés âgés de 12 ans en Côte d’ivoire », Odonto-stomatologie Tropicale, p. 48 - 54. 
ISMAIL Ahmad Izuanuddin et SOHN Wonmin, 1999, « A systematic review of clinical diagnostic criteria of early childhood caries », Public Health DentSummer, p. 171 - 191.
JOSHIPURA Kaumudi, KENT Ralph et DEPAOLA Paul, 1994, « Gingival recession: intra-oral distribution and associated factors », Journal of Periodontology p. 864 - 871.
KOKO Jerry, ATEGBO Simon, ATEBA N’goa et MOUSSAVOU André, 2009, « Etude épidémiologique de la carie dentaire en milieu scolaire à Libreville, Gabon. Clinical Mother Child Heath », Vol. 6, N° 2, p. 1065 – 1073.
N'CHO-OKA Abiba Emilienne, KOUAME Kouamé Boris, KATTIE Aka Louka et BAKAYOKO-LY Ramata, 2014, « Restauration du sourire chez des enfants atteints de polycaries: à propos de deux cas », Revue Collège Odonto-Stomatologie Africain et de Chirurgie Maxillo-faciale, Vol. 21, n°4, p. 14 - 18.
ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE (O. M. S), 2003, Rapport sur la santé bucco-dentaire dans le monde 2003, poursuivre l’amélioration de la santé bucco-dentaire au XXIe siècle et l’approche du programme OMS de santé bucco-dentaire. Genève, p. 9 - 13.
ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE (O. M. S), 2012, Santé bucco-dentaire, Aide-mémoire n° 318, p. 17.
RUNNEL Riina, HONKALA Sisko et HONKALA Eino, 2013, «Caries experience in the permanent dentition among first- and second-grade schoolchildren in southeaster estonia », Actuality Odonto-stomatology Scand. May 71 (3 - 4), p. 410 - 419.
TEZEL Ayfer, CANAKÇI Varol, CIÇEK Ya et DEMIR Tarik, 2001, « Evaluation of gingival recession in  left-and right-handed adults », Jornal of Neurosciences p.135 - 146.


Pour citer cet article


Référence électronique
AMANTCHI Daniel , KOUYATE Vazoumana, KOUAME Patrice Attogbain, ATSE Koboh Sylvie et TRAORE Zié Adama, ETAT BUCCO-DENTAIRE LORS DE LA PREMIERE CONSULTATION ODONTO-STOMATOLOGIQUE : ENQUETE AUPRES DE LA POPULATION RURALE DE GOUENZOU (NORD-OUEST DE LA COTE D’IVOIRE) , Revue Espace, Territoires, Sociétés et Santé ,[En ligne] 2021, mis en ligne le 30/12/2021, consulté le 2022-07-02 10:42:16, URL: https://retssa-ci.com/index.php?page=detail&k=229